Auteur Message
Page 1 sur 1 [ 1 ]

Orlulas

Administrateur

avatar Orlulas

Hors ligne

Inscrit le : 12/07/2006

Messages : 4615

luPosté le Vendredi 30 Juin 2017 à 11h09 :

Si cela vous arrive d’avoir envie de rien, d’être blasé du quotidien, de tout remettre à demain, dans ce cas cet article est pour vous ! En effet, la procrastination est une tendance à repousser régulièrement les choses à faire, comme laver la voiture ou tondre la pelouse du jardin…
Pourquoi rédiger un article sur ce thème ? Tout simplement car nous vivons dans un monde où les distractions sont si nombreuses qu’il est difficile de ne pas y céder (n’est-ce pas Facebook ?). Lutter contre la procrastination, c’est reprendre en main sa productivité pour atteindre ses objectifs personnels et garder ainsi une bonne estime de soi !
Plutôt que de vous proposer une énième présentation du « bullet journal » alors qu’il en existe déjà de très bien (dont celle réalisée par « SolangeTeParle »), je vais plutôt partager avec vous la manière dont je m’organise au quotidien depuis maintenant près de sept ans afin d’être efficace.
Avant de commencer, il me semble important de préciser que la formule expliquée ici n’est ni la meilleure, ni la plus pratique, c’est juste celle qui correspond le mieux à mes usages. Comme pour le bullet journal, il s’agit d’une solution gratuite et hors-ligne : il vous faut simplement deux cahiers à spirales avec des grands carreaux, un stylo à bille, un crayon à papier ainsi qu’une règle.
Chaque page du premier cahier correspondra à un emploi du temps mensuel présenté sous forme graphique. Placez votre page à l’horizontal (format paysage / reliure vers le haut) puis tracez autant de colonnes que de jours dans le mois en cours (suivez les carreaux et laissez six cases vides en bas de page). Une fois ceci fait, indiquez en haut de chaque colonne l’initiale du jour de la semaine, puis son numéro, le tout de gauche à droite (exemple : V 2). De chaque côté de votre tableau, inscrivez les heures de la journée (de 8h à 23h par exemple) sur les lignes horizontales des carreaux en partant du haut.
À ce stade, vous devriez reconnaître une sorte d’agenda graphique qu’il ne vous reste plus qu’à compléter en grisant les périodes où vous êtes occupé (au travail, au sport, en soirée, etc). Pour savoir à quoi correspond chaque créneau occupé, je vous invite à ajouter une lettre par type d’occupation (exemple : A=emploi / B=orchestre / C=salsa / etc), les cases vides en bas de page servant à ajouter une légende qui décrit la signification de chaque lettre.
Le second cahier – quant à lui – est à prendre dans le sens de la hauteur (format portrait) et sert de « to-do list », c’est à dire une liste des choses à faire. Commencez par numéroter chaque bas de page du cahier puis laissez quatre pages vides au début pour l’index (le futur sommaire). En haut de la cinquième page, écrivez l’intitulé « Tâches reportées » : vous y listerez tout ce que vous n’avez pas encore pu réaliser par le passé (ça peut être long oui). Chaque tâche doit occuper une ligne différente et il faut laisser la marge de gauche libre. Mettez un petit point dans la marge au début de la description de chaque tâche. Lorsque cette tâche sera effectuée, tracez une croix par dessus le point. Si la tâche est inscrite à nouveau plus loin dans le cahier, tracez un signe supérieur « > » (demi-croix ressemblant à une flèche vers la droite) par dessus le point.
Une fois votre liste terminée, retournez à l’index pour y indiquer la mention « Tâches reportées » ainsi que la fourchette de pages correspondant. Entamez ensuite une nouvelle liste intitulée « Tâches récurrentes » sur la page suivante en répétant les mêmes étapes que précédemment. Pensez à la classer par fréquence pour plus de lisibilité (hebdomadaires, mensuelles, trimestrielles, annuelles, etc). Enfin, ajoutez cette liste à l’index.
Il est temps de démarrer la liste journalière : le but est d’y noter les tâches à faire au fur et à mesure où elles vous viennent à l’esprit dans la journée, même si elles ne sont pas à effectuer le jour-même ! Pensez également à faire un parallèle avec l’emploi du temps en y indiquant les rendez-vous importants ou ponctuels à ne pas oublier… Simple n’est-ce pas ?
Personnellement, ce genre d’assistant seconde parfaitement ma mémoire défaillante tout en me motivant à travailler : quel plaisir d’inscrire une croix devant une tâche traitée, ou de "remonter la cascade" des tâches lorsqu’on est particulièrement efficace.
Voilà, ça soulage de faire une bonne action hein ? En tout cas, rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle action individuelle vers un monde meilleur et d’ici-là portez-vous bien ! smiley content

Qslakhe

Rôliste

avatar Qslakhe

Hors ligne

Inscrit le : 10/05/2008

Messages : 1848

luPosté le Vendredi 30 Juin 2017 à 18h18 :

Citation de "Orlulas" :

nous vivons dans un monde où les distractions sont si nombreuses qu’il est difficile de ne pas y céder (n’est-ce pas Facebook ?). Lutter contre la procrastination, c’est reprendre en main sa productivité pour atteindre ses objectifs personnels et garder ainsi une bonne estime de soi !



 Mais en même temps, pourquoi faudrait-il être productif et ne pas céder aux distractions ? Comme on dit : ne remets pas à demain ce que tu peux faire après-demain. :-)

Orlulas

Administrateur

avatar Orlulas

Hors ligne

Inscrit le : 12/07/2006

Messages : 4615

luPosté le Samedi 1 Juillet 2017 à 12h09 :

Après l’absence de commentaires sur l’article parlant de Linky, je suis content de voir que celui sur la procrastination vous inspire davantage… ^^

Quant à ta remarque Qslakhé, elle découle presque davantage de la philosophie, ça me donne envie d’écrire ça sur un tableau noir avant de poser la craie et partir en disant : « Vous avez trois heures ! »

Qslakhe

Rôliste

avatar Qslakhe

Hors ligne

Inscrit le : 10/05/2008

Messages : 1848

luPosté le Dimanche 2 Juillet 2017 à 01h03 :

 Bah… pour le linky, j’avais pas de critiques à faire, donc bon…