Auteur Message
Page 1 sur 1 [ 1 ]

Orlulas

Administrateur

avatar Orlulas

Hors ligne

Inscrit le : 12/07/2006

Messages : 4515

luPosté le Dimanche 30 Avril 2017 à 14h40 :

Je ne vous apprends rien en disant que nous sommes en pleine période électorale et que les résultats du premier tour de l’élection Présidentielle ont été décevants pour beaucoup d’entre nous… Mais que faire alors ? À défaut d’apporter des réponses toutes faites, cet article va modestement essayer de vous donner quelques éléments de réflexion supplémentaires.

Face à une situation aussi catastrophique, je comprends celles et ceux qui ont décidé de ne plus cautionner cette mascarade en rejoignant les rangs des abstentionnistes. Toutefois, je suis plutôt d’avis que lorsque l’on cherche à faire évoluer une situation il faut utiliser tous les moyens à notre disposition pour changer les choses, dont le vote, sans pour autant placer en lui tous nos espoirs et attentes, au risque d’être régulièrement déçus…

Vous le savez, depuis le début, ce blog vous encourage à incarner le changement que vous voulez voir dans le Monde grâce à des idées d’actions non-violentes ou de nouvelles habitudes de vie. Dans ce cadre, je pense qu’il est important d’essayer de nous réapproprier les institutions existantes pour ne pas les laisser aux mains de personnes corrompues par la finance ou à l’idéologie xénophobe comme c’est le cas actuellement !

Selon moi, le désintérêt croissant des français pour la Politique est majoritairement dû au fait que la Démocratie représentative arrive en bout de course. Non seulement les professionnels de la politique ne sont plus représentatifs des français, mais surtout ils ne cherchent même plus à les représenter tout court !

C’est en faisant des recherches sur ce sujet que j’ai découvert en Octobre 2016 le site Internet « LaPrimaire.org » : il s’agit d’un outil numérique permettant à n’importe quel citoyen volontaire de se porter candidat pour porter la voix de ses concitoyens lors de la prochaine élection organisée en France. Vous l’aurez compris, le but est d’avoir davantage de candidats issus du peuple, dont la politique n’est pas le métier (et ne doit pas non plus le devenir)

Ainsi, l’année dernière j’ai fait partie des 32000 personnes qui ont soutenu Charlotte Marchandise (42 ans, formatrice en Ille-et-Vilaine) pour représenter les Français lors de l’élection Présidentielle. Malheureusement, la concurrence fut rude et elle n’est pas parvenue à réunir les 500 parrainages de grands électeurs, ce qui l’a empêchée de participer au scrutin définitif…

« Quel rapport avec la situation présente ? » me direz-vous. Tout simplement que même si nous avons perdu une bataille (l’élection Présidentielle en l’occurrence), les Législatives approchent et LaPrimaire.org organise maintenant 577 primaires en ligne, une par circonscription électorale !

Bien décidé à aller choisir puis soutenir le meilleur candidat citoyen de ma circonscription, je me suis rendu sur le site Internet pour constater avec surprise qu’il n’y a pas assez de candidats déclarés ! Puisque ma circonscription faisait partie de celles dépourvues de candidat, j’ai longuement hésité avant de prendre la décision d’en être car l’homme (ou la femme) providentiel(le) n’existe pas et, si je ne le fais pas, qui le fera ?

C’est dans cette optique de "montrer l’exemple" que je vous invite à vous inscrire sans tarder sur LaPrimaire.org afin de soutenir le candidat de votre circonscription, voire de vous présenter comme candidat si l’envie vous prend ou que personne ne s’est encore présenté…

Gardez bien à l’esprit que cet appel n’est pas une publicité personnelle mais un soutien à TOUTES les candidatures citoyennes puisqu’il faut être domicilié dans la même circonscription qu’un candidat pour pouvoir le soutenir. Ainsi, il est de votre responsabilité d’aider des gens comme vous et moi à faire leur devoir citoyen en allant une fois dans leur vie dans les couloirs de l’Assemblée Nationale pour un mandat unique, de la même façon que l’on peut être tiré au sort pour être jury d’assise dans un Tribunal Pénal.

Si nous étions nombreux à nous emparer de cette occasion, nous pourrions renouveler concrètement une bonne part de la classe politique française. Même sans être Nationaliste, vous voyez qu’on ne pas se permettre de négliger les institutions existantes et que cela ne coûte pas grand chose d’essayer d’autres solutions pour – un jour – goûter à une véritable Démocratie directe dans laquelle nous voterions pour des idées et non pour des personnes…

Voilà, ça soulage de faire une bonne action hein ? En tout cas, rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle action individuelle vers un monde meilleur et d’ici-là portez-vous bien ! smiley content

Dernière édition le Mardi 2 Mai 2017 à 16h33

Qslakhe

Rôliste

avatar Qslakhe

Hors ligne

Inscrit le : 10/05/2008

Messages : 1805

luPosté le Lundi 1 Mai 2017 à 23h00 :

Citation de "Orlulas" :

Toutefois, je suis plutôt d’avis que lorsque l’on cherche à faire évoluer une situation il faut utiliser tous les moyens à notre disposition pour changer les choses, dont le vote, sans pour autant placer en lui tous ses espoirs et attentes, au risque d’être régulièrement déçu…



 Je suis tout à fait d’accord avec ça. Moins avec le reste, par contre, mais on en a déjà parlé.
 Je vais redire ici pourquoi le système d’une primaire ne me plait pas et pourquoi laprimaire.org me plait encore moins.

 Pourquoi ne pas organiser de primaire ?
 Parce que c’est un système qui shunte les dynamiques des partis en permettant à tout le monde de voter et, éventuellement, de choisir quelqu’un dont le parti ne veut pas. Et un candidat présenté par un parti qui ne veut pas de lui, c’est un candidat qui va perdre (l’exemple typique, c’est Hamon, qui n’a pas été soutenu par le parti ; on a aussi l’exemple de Royal, en 2007, qui n’était pas la candidate des cadres du PS et n’a pas été soutenue par eux).
 Parce que ça conduit à créer des conflits entre des membres d’un même parti, qui font campagne les uns contre les autres et qui, à l’issue de la primaire, doivent mettre leurs différends de côté et faire comme s’ils étaient comme cul et chemise.
 Parce que ça diminue, à terme, l’offre disponible au premier tour d’une élection (cette année, par exemple, on n’avait pas de candidat écolo, alors qu’habituellement EELV en présente un, et un seul gros candidat de la droite parlementaire, alors qu’habituellement on a celui de l’UDF/MoDem et celui du RPR/UMP/LR). Le premier tour, c’est ça, la primaire.
 Parce que ça ajoute encore un scrutin uninominal, ce qui est le véritable fléau. Le problème, c’est pas que tel ou tel homme politique soit pourri et se présente ; le problème, c’est le scrutin uninominal. Et en faisant une primaire, on renforce la personnalisation à outrance d’une élection : le candidat d’un parti n’est plus un candidat portant le programme de son parti, mais un candidat qui présente son programme à lui tout seul et soutenu par un parti qui, parfois, ne veut pas de ce programme (là encore : Hamon).

 Pourquoi ne pas passer par laprimaire.org ?
 Parce que c’est en-dehors de tout parti et donc sans ligne idéologique claire. Il y a de tout, à laprimaire.org : des communistes, socialistes, libéraux… je suis sûr qu’on y trouve aussi des royalistes ou des nationalistes. Imaginez que vous vous y présentiez avec des idées idéologiquement marquées à gauche (progrès social, égalité, libertés collectives, protection de l’État, etc.) mais que le candidat choisi propose un programme marqué à droite (conservatisme, voire régression sociale, dérégulation, moins d’État, etc.). Que faire ? le soutenir bien qu’on soit totalement opposé à ce programme ? faire son Valls ou son Le Drian ?
 Parce que même si, pour la présidentielle, il n’y avait qu’une seule candidate, donc une seule ligne, pour les législatives, il y aura plusieurs candidats, qui n’auront pas forcément tous la même vision des choses (qui souhaitera augmenter la TVA, qui souhaitera la supprimer ; qui proposera le non-cumul des mandats dans le temps, qui proposera le non-cumul simultané ; qui sera favorable à l’introduction de la proportionnelle à l’Assemblée, qui sera favorable au tirage au sort des députés ; etc.). Au final, à l’Assemblée, ça fera combien de groupes ?
 Parce qu’il y a une question de moyens, de financement… vouloir s’affranchir des partis, c’est bien gentil, mais comment financer la campagne ?


 Enfin bref… je l’ai déjà dit, mais je le répète : je pense que les partis, c’est une bonne chose et que chercher à s’en affranchir n’est pas une solution. On a besoin de partis pour proposer des lignes politiques idéologiquement claires et marquées, qui présentent des candidats les mieux à même de défendre ces lignes (c’est ce que fait LO et ce que faisait, à une époque, le PCF), plutôt que de petits rigolos qui présentent leur propre projet à eux sans cohérence avec d’autres petits rigolos (c’est Macron et ses candidats aux législatives).
 Et d’ailleurs, je préfère voter pour quelqu’un qui fait de la politique depuis cinquante ans, est issu d’un parti dont la ligne idéologique me convient et qui a pu faire la preuve qu’il faisait de bonnes choses (s’il lui est arrivé d’être élu, bien sûr), plutôt que de voter pour un inconnu qui se présente hors parti, dont on ne sait pas vraiment ce qu’il a eu comme parcours politique et qui a pour seule ambition de renouveler la classe politique.


 Je suis provocateur parfois, notamment en faisant beaucoup de comparaisons implicites avec Macron, mais bon… la provocation et la démesure ont parfois du bon pour illustrer son propos.

Orlulas

Administrateur

avatar Orlulas

Hors ligne

Inscrit le : 12/07/2006

Messages : 4515

luPosté le Mardi 2 Mai 2017 à 16h17 :

Merci d’avoir pris le temps de rédiger ce commentaire très complet. Pour y répondre, je partage totalement ton avis par rapport aux primaires dites « à l’Américaine » dont l’objet est de générer de l’actualité médiatique autour de son parti tout en engrangeant des fonds pour sa campagne ! En bref, on soigne la forme au détriment du fond puisque je pense également que - comme France Insoumise l’a fait pour 2017 - le projet politique d’un parti doit être construit de manière participative et indépendante du candidat qui le représentera (celui-ci n’étant dans l’idéal qu’un exécutant avec du charisme)
À propos de LaPrimaire.org maintenant, je soutiens cette initiative car - même si elle a très peu de chance d’aboutir - c’est un excellent moyen de ré-intéresser les gens à la Politique, à les faire réfléchir sur le sujet, à sortir de la spirale qui empêche tout débat dans les grands médias, etc. Évidemment, certains aspects de cet outil numérique ne me plaisent pas non plus et je pense que c’est à ceux d’entre nous qui le souhaite de contacter l’équipe administrative pour échanger là-dessus ?